top of page

Mon itinerance de vie

Dernière mise à jour : 20 nov.


Reconstruire le fil de sa vie en allant dans ses lieux d'origine

Il y a un peu plus de 10 ans j’étais Responsable Études marketing dans une grande entreprise de luxe parisienne, avec un avenir tout tracé, deux beaux enfants et propriétaire d’un joli appartement dans le 92.


J’avais aussi divorcé, et j’étais un peu perdue, parce que mon mariage était la raison pour laquelle j’étais restée en France et que j’avais arrêté un Doctorat.


Pendant cette période j’ai pu comprendre que j’avais envie de retrouver un environnement plus calme, loin de la ville, si possible en Italie, mon pays d’origine, et aussi de remettre un peu plus d’intellectuel dans mon travail.


J’ai rencontré quelqu’un qui avait aussi envie de changer d’environnement de vie, et ça tombait bien, il voulait s’installer à Annecy, exactement à moitié chemin entre Paris et chez moi en Italie, Venise. En même temps, un article que j’avais publié au début de mon Doctorat, alors que je me destinais à une carrière universitaire, avait été cité dans un ouvrage. Et si je déménageais et reprenait ma thèse ?


Après quelques hésitations, nous avont réussi à surmonter les obstacles et les peurs et à quitter Paris, nous nous sommes installés à Annecy. Je me suis inscrite en Doctorat à Grenoble, et pour la financer j'ai fait le choix de devenir indépendant et j’ai créé une première société de Conseil. A l’époque, je voulais trouver un job qui a du sens et j'ai décidé de devenir chercheuse. Mais ce n’est pas comme ça que ça s’est passé. Pendant cette période, qui a duré jusqu’à fin 2019, deux expériences m’ont particulièrement aidée à forger un tout autre projet professionnel.


La première expérience est l’accompagnement des créateurs d’entreprise, notamment individuelle, à bâtir leur positionnement, par les études de marché et la création du Business Model Canvas.

Je me suis vite rendu compte que quelque chose clochait ; c’est normal de ne pas savoir exactement où aller si on fait appel à un Consultant ; mais si l’on ne se connait pas assez, et surtout si on ne sait pas quel mode de vie on veut pour soi-même, c’est pratiquement impossible pour le Consultant d’accompagner de manière cohérente et efficace.

Quand on est indépendant, ou chef d’entreprise solo, la dimension personnelle s’imbrique avec la dimension professionnelle. L’alignement entre qui on est et ce que l’on fait est la clé de la réussite. Or, ce n’est pas évident d’accompagner à la frontière entre le personnel et le professionnel. Il faut à la fois permettre à l’autre de mieux se connaître, de visualiser le mode de vie qu’il souhaite, et fournir des outils stratégiques et opérationnels pour son business ! Un coach par exemple fera l’un ou l’autre, mais pas forcément les deux en même temps. Le coaching c’est assez spécialisé : travailler le leadership et la confiance d’un côté, ou le tunnel de vente de l’autre. Je me suis dit que je pouvais chercher les bons outils pour accompagner à la frontière entre perso et pro.


La deuxième expérience est mon travail de thèse de doctorat sur les voyageurs au long cours, ou en itinerance. J’ai découvert que pour la plupart d’entre eux, ce voyage est l’occasion de mieux se connaitre, de repenser son mode de vie et d’opérer des changements en cascade en rentrant : déménager, faire de nouveaux choix affectifs, changer de travail, de voie professionnelle, se reconvertir ... Et ce qu’ils soient salariés ou indépendants ou chefs d’entreprise à la base.

Alors je me dis : bingo ! Si j’arrive à modéliser le processus par lequel ils passent, je vais pouvoir aider « mes » créateurs d’entreprise, mais aussi tout salarié en questionnement. En faits, je ne peux agir que sur les individus, et non pas les équipes ou un petit groupe d’associés. Les itinérants qui opèrent des changements au retour ce sont ceux qui partent seuls, maxi en couple. Et ça me va bien, je suis plutôt introvertie, observatrice, et mal à l’aise dans un grand groupe !


Alors j’ai modélisé ce processus, qui correspondait à un processus créatif en fait, avec lequel j’étais familière parce que je l’utilisais déjà dans mon job d’avant, pour trouver des nouvelles idées de produit, de nom… Donc c’est un processus créatif en plusieurs phases, avec des moments de divergence et des moments de convergence.


On pouvait observer une crise au départ, un projet vague qui émerge, des hésitations, puis le déclic, le départ, la prise d’inspiration pendant le voyage et en même temps les liens qui se font entre expérience du voyage et situation de vie, histoire de vie… puis au retour tout prend sens dans une nouvelle narration de soi, comme si on avait retrouvé le fil conducteur et on continuait à écrire son histoire dans le présent…

D’où la marche d’inspiration dans mes ateliers, que l’on prépare avec de l’écriture libre, du dessin, puis on transpose l’inspiration de la marche dans un plan d’action.


Me restait quelques ajustements à faire pour pouvoir peaufiner mon approche de l’accompagnement à l’alignement perso pro.


Faciliter la créativité, je savais faire. Mais plus pour trouver des idées de produit que pour aligner des êtres humains. Cette dimension humaine, quasi psychologique, m’a toujours fait un peu peur, parce que je ne me sentais pas légitime, en plus de ne pas avoir les compétences nécessaires pour la gérer.


Alors je me suis formée d’une part à la relation d’aide, parce que ça peut arriver que les participants à mes ateliers aient des moments d’émotion, de tristesse, ou qu’ils soient en burn out, et je ne peux pas les laisser là sans rien faire.


Et d’autre part je me suis formée au Mentoring, une alternative au Coaching, une forme d’accompagnement individuel plus globale et libre que le Coaching, où on peut carrément donner des conseils, des outils aussi, notamment à travers le partage de l’expérience, mais aussi je peux intégrer tranquillement un accompagnement à l’étude de marché, à la création de son Business Model Canvas ou Business Model You selon les cas (création ou relance d'entreprise ou salariat)


Alors que le coaching se construit à partir d’un objectif, le Mentoring se construit à partir du match entre les deux personnes, de la proximité entre le vécu du Mentor et les aspirations du Mentee : vu mon histoire et le sujet de mes recherches, je suis un bon match pour toute personne qui aspire à changer de travail et de vie !


Pour mener à bien mon projet de thèse, ma propre création d'entreprise et ma vie de famille, j’avais appris des techniques de productivité qui se sont avérées très efficaces. Je n’aurais jamais pu rédiger ma thèse de 500 pages sans avoir appliqué ces techniques ! C’est pour ça qu’aujourd’hui les intègre à mes accompagnements, car on peut mettre en place le mode de vie qui nous convient, mais à condition de bien s’organiser.


Depuis mars 2020, j’ai accompagné plusieurs dizaines de personnes à changer de voie professionnelle, quitter son entreprise, trouver un job qui a du sens, créer ou relancer son entreprise, bref à trouver sa voie. Je leur permets des prises de conscience et de décision qui les soulagent et leur permettent de s’épanouir. De mon côté, je vais me réaligner encore un peu plus en allant bientôt m’installer en montagne, toujours près d’Annecy, où je compte organiser des ateliers et retraites en résidentiel.


Ce post t'as plus ? Tu te retrouves dans mon parcours ? Laisse ton commentaire !

Et si tu souhaites échanger avec moi, n'hésite pas à réserver ton entretien découverte

50 vues0 commentaire
bottom of page