création d'entreprise

Un itinéraire et de l'errance

​L'itinérance est une pratique spatiale mobile qui comporte un déplacement selon un itinéraire décidé à l'avance, pouvant évoluer au gré des imprévus et envies. 

Elle peut être pratiquée pour des durées plus ou moins longues : quelques heures, des semaines, des mois ou encore des années.

Elle traverse des milieux divers, naturels, ruraux ou urbains, sur des routes goudronnées, forestières ou bien des sentiers.

Elle se réalise grâce à des modes de déplacement doux ou motorisés, avec ou sans le support d’un organisateur externe. 

Que vous soyez seul, en couple, ou à plusieurs, elle peut représenter un aller simple, un aller-retour ou une boucle.

Pour accompagner la conduite d’un projet professionnel, Chiara s'est inspirée de l’itinérance réalisée grâce à la marche, sans support d'un organisateur externe. Cela permet d’en optimiser les enjeux et les effets. 


Quelques détours prometteurs...

Le détour spatial est la modification physique de l’itinéraire. C’est-à-dire changer de chemin, emprunter une variante, suivre un raccourci, s’arrêter avant la destination initialement prévue… 

D'autres détours, physiques ou mentaux, adviennent souvent pour réajuster la posture selon le terrain, s’arrêter devant un obstacle, prendre le temps d’admirer un élément naturel ou patrimonial. On peut également faire une pause lors d’une rencontre impromptue ou face à un événement, un panneau, un objet qui nous interpelle …

Bref, le détour est au cœur de l’itinérance.

 

Chaque détour, réalisé dans le calme et la présence à soi, renvoie à la configuration particulière de sa vie. Il rappelle une épreuve, un questionnement ... 

Au fur et à mesure de l'avancement de l’itinéraire et des détours, un récit se crée,  menant vers une meilleure connaissance de soi et de son projet. Ce chemin constitue une évolution personnelle et professionnelle, parfois un processus de résilience

Des décisions peuvent être prises et, au retour, les itinérants réalisent un changement dans leur situation de vie, notamment professionnelle (reconversion, création d'activité, relance d’activité). 

Pour résumer, l’itinérance est donc une pratique qui se situe entre la marche le long d'un itinéraire fixé à l'avance (cf. «itin-»), et des moments d'errance dans lesquels on prend des variantes, laissant libre cours à son imagination, par le biais du détour (cf. «-erance»). 

 

L'imprévu comme une opportunité professionnelle

L'itinérance mobilise le corps et réveille sensations et émotions les plus variées. À force de la pratiquer, on apprend à se laisser inspirer par son environnement et à peaufiner son intelligence sensorielle et émotionnelle. 

Ces autres formes d'intelligence nourrissent la créativité  et ouvrent l'horizon des possibles. Elles nous permettent de cultiver notre singularité au sein de notre environnement quotidien. 

Petit à petit, on délaisse cette posture essentiellement tournée vers l'intérieur (ses besoins et motivations) au profit des opportunités externes. En identifiant ce qui nous motive le plus, ce que nous sommes au fond de nous-mêmes, on retrouve confiance en soi. On lâche prise, on retrouve la joie de vivre, on se sent prêt à apporter sa contribution. 

​L'itinérance permet de transformer notre perception de l'incertitude et de l'imprévu. Ce ne sont plus des obstacles, mais plutôt des inspirations, des sources de création, de réorientation de tout projet. C’est donc une méthode adéquate pour naviguer dans un monde qui est en constant changement…

Dans ce mélange d’itinéraire et d’errance, le muscle de la résilience (s’)entraîne, et la créativité (s’)éclate.

En savoir plus sur la recherche de Chiara Kirschner sur l'itinérance :

 

Thèse de Doctorat

“Le projet transmoderne dans les itinérances récréatives : un processus créatif intégratif de construction identitaire" 

 

Direction du numéro de la "Revue de Géographie Alpine"

L'itinérance récréative en montagne

Articles publiés dans des revues scientifiques


Blog :

Le Blog de l'Art de l’Itinérance©